Manger bio, c’est impayable ?

par Rémy Bossert *, membre effectif de Slow Food Metropolitan Brussels

 

La Boitsfort Rugby Academy est une initiative unique en Belgique de sport-étude.
Lancée il y a 6 mois par le club de rugby de Boitsfort, elle offre tous les jours à une vingtaine d'académiciens entre 14 et 17 ans un environnement stimulant, après leurs cours et avant de réintégrer leur famille, pour s'entrainer, faire leurs devoirs et aborder d'autres thèmes tels le développement musculaire, la stratégie de jeu, l'arbitrage mais aussi la santé et la diététique.

La direction du club estime en effet que la sensibilisation à des deux derniers points est cruciale chez les adolescents car c’est à cet âge-là qu’on peut les convaincre de passer vers une alimentation plus saine, respectueuse de l’environnement, locale et gouteuse.

Pour affirmer cette position, il fallait aller au-delà de la sensibilisation et agir pour convaincre. Le club et ses bénévoles a donc relevé le défi de préparer un repas entièrement bio, local et de saison pour 60 convives.

En route donc pour la coopérative Färm (un de leurs magasins se trouve à 15' du club), dont la mission, gravée dans ses statuts, « est d'offrir au plus grand nombre un accès à une alimentation durable, saine et de qualité ».
Deux chariots de produits entièrement bios ont été nécessaires pour préparer un menu sympa :
En amuse-bouche des tartinades variées à l’houmous, tofu… sur du pain à la farine en biodynamie, suivi d’un potage carotte aux épices (gingembre, curcuma) et son condiment fumé puis des roulades de volailles aux champignons, jus à l’estragon, quinoa belge et légumes oubliés rôtis et pour terminer un gâteau aux pommes.

Au final, soirée réussie avec des convives ravis, certains dégustant pour la première fois du butternut ou du topinambour.
Et même si les académiciens ne savent toujours pas écrire panais ou quinoa, au moins ils savent maintenant ce que c'est. Et ce qui fait le plus plaisir, c'est de les voir mettre tous les légumes et le quinoa sur leurs propres assiettes, qu’ils ont entièrement vidées !

Cette très belle initiative a mêlé les valeurs du rugby avec celles du Slow Food, « bon, propre et juste », rien d’étonnant à cela, car le rugby, tout le monde le sait, c'est plus qu'un sport, c'est une école de la vie.

Ah j’oubliais, le coût ‘matière’ de ce menu est revenu à… 7 euro par personne !!!!

Vous avez dit "impayable le bio" ?


*Fils d’Alsace et grand défenseur de sa gastronomie et de ses vins, particulièrement quand ils sont « bons, propres et justes », homme au grand cœur et hédoniste pratiquant, Rémy Bossert est depuis longtemps adopté par notre ville de Bruxelles où il réside et où il exerce, entre autres, la présidence du Boitsfort Rugby Club, institution respectée et respectable dans le milieu de ce beau sport et bien plus !
Excellent conseiller, il est aussi un membre extrêmement actif du Convivium de Bruxelles.