Insecticide, mon amour

Vous êtes convaincu que manger « Slow Food » est à la fois positif en terme de goût et de qualité sanitaire et à la fois contribue à faire revivre des sols que l’agriculture industrielle avait vampirisés ; cela nous n’en doutons pas !
Mais quand vous accompagnez votre repas d’un vin, avez-vous le même réflexe vis-vis du contenant de cette bouteille qui accompagne votre assiette « vivante » ?
Avez-vous conscience que la majorité des vins est encore le fruit d’une des pires agricultures en termes d’usage de pesticides, d’engrais et d’ajout de produits correcteurs, au point qu’ils se présentent souvent à vous comme une encyclopédie de tous les composants indésirables que vous refusez pour votre alimentation ?
Certes, le bio existe et se développe de plus en plus en viticulture, mais vous, quand vous achetez une bouteille de CAVA à moins de 5 euros en grande surface, que pensez-vous avoir en main sinon l’équivalent d’une petite bombe de toxicité pour votre organisme ?

Un récent documentaire autour des traitements sur la maladie de la flavescence dorée véhiculée par un petit insecte, la cicadelle, met en évidence les enjeux entre une viticulture propre, respectueuse de sa terre génitrice et une viticulture de traitements prophylactiques tout aussi aberrante que l’usage préventif d’antibiotiques.
Ce documentaire met, entre autres, en évidence le combat d’Emmanuel Giboulot en Bourgogne tout simplement en faveur du bon sens.
Et c’est toujours un plaisir d’y retrouver Lydia et Claude Bourguigon.

Ce reportage, Insecticide mon Amour, réalisé par Guillaume Baudin, est disponible en location (un euro/mois) sur le site web Montparnasse VOD à l’adresse suivante : http://www.montparnassevod.fr/movie/insecticide-mon-amour

Après l’avoir visionné, vous ne verrez plus obligatoirement ces bouteilles de la même façon…

Pour compléter votre information sur le sujet, n’hésitez pas à réécouter l’excellent document audio Anjou, le vin qui ne peut pas dire son nom de France Inter que la RTBF a relayé très récemment, dans le cadre de l’émission « Les Docs du Printemps » sur le podcast suivant : http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=2007946&channel=lapremiere
Question aussi de retrouver toute la verve d’Olivier Cousin, vigneron ligérien rebelle.

Bonne écoute, bonne vision !

Si ce sujet vous intéresse, contactez-nous, nous organiserons très bientôt un débat sur ce sujet dans le cadre de notre Convivium bruxellois.